Histoire du jour de l'an

C'est l'empereur romain Jules César qui a décidé que le 1er janvier serait le Jour de l'An et ce en 46 avant J.C.. Le 1er janvier était dédié à Janus, le dieu des portes et des commencements.

L'appelation du mois de janvier doit d'ailleurs son origine au dieu Janus. Il représente les deux faces d'une même médaille, l'une tournée vers l'avant (le futur), l'autre vers l'arrière (le passé). On ne sait pas si on faisait des voeux ou si on prenait des résolutions mais force est de constater que c'était déjà un moment d'arrêt, de réflexion.

Mais les choses changent dans la vie et Charlemagne en avait décidé autrement. Il avait choisi de faire commencer à Noël c'est-à-dire, le 25 décembre. Du temps des rois capétiens, l'année débutait le jour de Pâques.

La date du premier janvier pour marquer le début de la nouvelle année est revenue en 1622. C'est le Pape Grégoire XV qui a pris cette décision dans le but de simplifier le calendrier des fêtes religieuses.

Mais le jour de l'an n'est pas le même partout sur la planète. Les chinois fêtent la nouvelle année entre le 20 janvier et le 18 février. La date du nouvel an des tibétains varie tous les ans tandis que la religion Juive fête la nouvelle année appelée  "Roch Hana" en septembre-octobre.

Ce que tous les peuples ont en commun c'est que la nouvelle année est un moment de festivités.