Il pleuvait des oiseaux

Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier raconte l’histoire des grands feux qui ont eu lieu dans la Nord de l’Ontario en 1916. Ils sont considérés comme les feux les plus meurtriers du Canada.

En 2019, un film a aussi  été réalisé par Louise Archambault sur cette histoire. Il met en vedette : Rémi Girard, Feue André Lachapelle, Éve Landry, Gilbert Sicotte. Si vous ne l’avez pas vu, tout comme pour le livre, on se laisse facilement gagner par l’authenticité des personnages et on est rejoint par des sujets toujours d’actualité.

En effet, outre les feux, on traite aussi de maladie mentale. Marie Desneige incarnée par Andrée Lachapelle a été internée pendant la majeure partie de sa vie bien qu’elle soit très lucide.  On découvre aussi trois hommes qui vivent reclus dans le bois depuis plusieurs années et qui ont signé un pacte pour s’assurer de choisir le moment de leur mort. Une forme d’aide médicale à mourir très personnalisée.

Leur univers sera bouleversé par la venue d’une photographe qui recherche des survivants des grands feux et Marie Desneige qui a réussi à sortir de son internat grâce à son neveu.

Le livre et le film nous parlent de liberté avec un grand L. Malgré la profondeur des sujets abordés, il se dégage de la légèreté et de la lumière. 

Le livre est disponible à la bibliothèque et le film à la boutique Cinéplex.