Jusqu'au dernier cri

La pandémie n'a pas empêché nos écrivains de produire. Au contraire, Martin Michaud se sert de cette actualité pour l'intégrer dans son dernier polar  - Jusqu'au dernier cri. Il exploite les sujets comme les théories du complot et la détresse des jeunes.

Victor Lessard, l'enquêteur du SPVM est appelé à se rendre à Matagami pour résoudre une prise d'otages. Celui qui tient en captivité les otages  veut parler uniquement à Lessard. Sa fidèle partenaire Jacinthe Taillon éprouve des problèmes importants de santé mais elle refuse d'attendre son diagnostic. Elle choisit d'accompagner Lessard dans cette aventure.

Rien ne se passera tel que prévu par Lessard lors des pourparlers. Il sait qu'il a été trahi par un autre policier. Les deux enquêteurs devront se lancer par la suite à la recherche d'une valise, enlevée à un groupe de criminels acquérris et dans des conditions de tempête hivernale.

Ils devront faire face à bien des dangers qui nous tiennent en haleine. Notre héro Victor Lessard est un peu trop résistant physiquement et ses exploits deviennent un peu incrédibles. Jusqu'au dernier cri demeure toutefois un bon roman policier.