Moins 18 degrés

Le polar moins 18 degrés de Stéphan Ahnhem maintient le suspense du début à la fin. Dès les premières pages nous sommes bien entrés dans l'histoire et captifs de son déroulement.

L'histoire ou plutôt les histoires se déroulent en Suède et au Danemark. Tout commence par une auto qui plonge au port de Helsingborg en Suède. Au premier abord, il y avait une seule personne mais l'autopsie révèle contre toute attente que le corps retrouvé était mort depuis plus de deux mois. De plus, l'homme avait été congelé. L'enquêteur Ritz et ses collègues iront de surprise en surprise pour comprendre l'enchevêtrement des meurtres qui se succèdent et qu'ils ne réussissent pas à arrêter. L'intelligence du meurtrier les dépasse. Comment réussiront-ils à percer sa stratégie?

Au Danemark, à Helsingor de l'autre côté du Détroit qui sépare la Suède et le Danemark, Dunja Hougaard, une ancienne inspectrice qui éprouve des difficultés avec le chef de la police tente de résoudre le meurtre très violent d'un sans-abri. Ses embûches n'ont d'égal que le vice de son supérieur.

De l'action, de l'action c'est garanti.

Bonne lecture